Portée d’une panne ou d’une poutre appuyée sur des sabots.

Home Forums EUROCODES : Utilisation et application Eurocode 5 – Généralités Portée d’une panne ou d’une poutre appuyée sur des sabots.

Viewing 1 reply thread
  • Author
    Posts
    • #891
      DEMEUSOY
      Participant

      Bonjour,

      Suivant les approches, la portée d’une panne peut varier dans des proportions importantes ce qui a un impact sensible sur le dimensionnement.

      Pour le calcul d’une panne reposant sur des sabots fixés sur une poutre, on pourrait adopter:
      – la longueur d’épure du modèle numérique, soit la longueur de la panne majorée de deux fois la demi épaisseur de la porteuse,
      – la longueur de la panne (à l’identique de la longueur entre murs proposée dans une discussion antérieure,
      – la longueur de la panne minorée de deux demi-profondeur des sabots,
      – la longueur entre extrémités de sabots majorée de deux fois la profondeur nécessaire pour respecter la contrainte transversale à l’appui
      – la longueur entre les extrémités d’appuis.
      Je ne trouve pas d’argument normatif pour éviter les polémiques.

      Quelqu’un a t’il des éléments de réponses.
      Merci par avance

      Cdt

    • #1219
      calinfo06
      Participant

      Bonjour

       

      Désolé, je n’ai pas la réponse. L’ayant moi-même cherchée en vain, pas seulement dans le cas des sabots, j’ai fini comprendre que définir quelle est la portée de calcul à partir de la géométrie de l’ouvrage était une “patate chaude” dont personne ne veut se saisir.

      Cela vaut aussi pour les normes et Eurocodes qui évitent très soigneusement le sujet.

      On  peut y trouver quelque pistes, par déductions et recoupements, mais rien de clair. Donc, la polémique reste de rigueur.

      Seul l’EC2 béton, profitant de la nouvelle virginité que donne un ordre nouveau de réglementation, l’a précisé, pour le cas béton uniquement bien sur.

Viewing 1 reply thread
  • You must be logged in to reply to this topic.