Vérification risque de fendage

Home Forums EUROCODES : Utilisation et application Eurocode 5 – Assemblages Vérification risque de fendage

  • This topic is empty.
Viewing 0 reply threads
  • Author
    Posts
    • #731
      Jérôme CARILLON
      Participant

      Bonjour,
      Je souhaiterais avoir votre interprétation sur l’application de l’article « 8.1.4 efforts d’assemblages inclinés par rapport au fil » qui impose la vérification du risque de fendage dans une pièce

      Prenons 2 cas de figure :
      1°) une poutre sur 2 appuis chargée avec juste une charge ponctuelle au 1/6 de sa portée; pour illustration : une poutre de 5,00m de portée avec une charge ponctuelle de 3000 daN

      2°) une poutre sur 2 appuis chargée par une charge répartie en partie supérieure a laquelle nous avons suspendu une charge ponctuelle à son 1/6 ; pour illustration : une poutre de 18,00 m de portée chargée avec une toiture végétalisée (1760 daN/ml) et une charge ponctuelle de 50 daN (par exemple un projecteur)
      Je me place volontairement dans l’extrême avec la toiture végétalisée et le projecteur pour mettre en avant mon interrogation.

      Dans les 2 cas je vérifie le risque de fendage au droit de l’assemblage qui suspend la charge ponctuelle

      Si l’on applique strictement la vérification selon l’article 8.1.4, cette vérification est directement conditionnée par l’effort tranchant de part et d’autre de l’assemblage. En aucun cas elle n’est influencée par la proportion d’effort entre l’effort tranchant total dans la poutre et l’effort tranchant du à l’assemblage proprement dit.

      Donc si je prends mon cas n°1, on constate que c’est directement ma charge ponctuelle qui pilote l’effort tranchant que j’ai dans ma poutre, le calcul par l’article 8.4.1 va logiquement conduire à placer les points de fixation très haut sur ma poutre (anciennement la règle qui visait à intéresser au moins de 80% de la hauteur de la poutre, on retrouve cet ordre de grandeur par le calcul selon 8.1.4)

      Par contre dans mon cas n°2, on constate que c’est la charge de toiture végétalisée qui pilote l’effort tranchant dans la poutre et là ou l’article est surprenant c’est que même si je suspends une charge ponctuelle faible au regard de l’effort tranchant dans la poutre, j’arrive à la même conclusion qu’au point n°1, il faut mettre les fixations très hautes sur la poutre. Dans mon cas il faudra fixer le projecteur de 50 kg à environ 80% de la hauteur d’une poutre qui fait 2,00 m de retombée !

      Doit-on interpréter l’effort tranchant de l’article 8.1.4 par :
      – l’effort tranchant du à mon assemblage quand celui-ci est « faible » par rapport à l’effort tranchant total dans la poutre (cas n°1, assemblage diagonale sur entrait, ………)
      – l’effort tranchant dans la poutre sur les cotés de l’assemblage quand celui-ci est piloté par l’effort du à l’assemblage (cas n°2)
      Ne serait il pas logique d’intégrer une proportion d’effort tranchant entre celui du à l’assemblage et l’effort tranchant total dans la poutre ?
      Cet article n’est il fait par plus orienté pour des systèmes à efforts ponctuels (ferme triangulée par ex.)

      Merci d’avance pour vos avis

Viewing 0 reply threads
  • You must be logged in to reply to this topic.